Accueil>L'avenir de l'Unité de Valorisation Energétique (UVE) se prépare aujourd'hui - L'Essentiel

L'avenir de l'Unité de Valorisation Energétique (UVE) se prépare aujourd'hui - L'Essentiel

L’avenir de l’Unité de Valorisation Energétique (UVE) du SYBERT se prépare aujourd’hui

Cette installation, qui tourne en continu et qui a traité 46 118 tonnes de déchets et 10 tonnes de boues d’épuration en 2016, donne depuis quelques années des signes de fatigue. Des décisions ont été prises en fin d’année dernière afin d’opérer de profonds changements à moyen et long terme.

Un outil performant…

L'UVE, initialement composée de deux lignes d’incinération, a été construite en 1971 par la Ville de Besançon pour traiter ses déchets et alimenter en chaleur le réseau de chauffage urbain desservant le quartier de Planoise et le CHRU. Depuis, plusieurs transformations ont eu lieu : une troisième ligne d'incinération a vu le jour en 1976, puis une quatrième en 2002, entrainant l’arrêt des deux premières. Cette même année, un système de cogénération a été installé qui permet, avec la vapeur à haute pression et à haute température de la nouvelle ligne, de livrer davantage de chaleur au réseau et de produire de l’électricité.

La responsabilité de cet équipement a été transférée au SYBERT en 2004. La collectivité est titulaire de l’arrêté préfectoral d’exploiter et est donc responsable de son fonctionnement, bien qu’une entreprise privée en assure l’activité.

L’atout majeur de cette usine est de pouvoir traiter localement les déchets à proximité de leur lieu de production (absence de transport à longue distance). Son exploitation repose sur 25 emplois directs.

… mais qui vieillit et doit évoluer

Un cabinet d’étude a été mandaté en 2016 pour dresser l’état des lieux de l’usine et étudier différents scénarios pour pallier à son vieillissement. En effet, quelques équipements très anciens montrent des signes de forte usure et devront être remplacés ou renforcés à brève échéance. Des améliorations, consécutives à des nouvelles normes, seront également intégrées au projet.

La ligne de 1976 accuse 40 ans de service et a déjà subi quelques remplacements notables d’équipements.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La ligne de 2002 est plus récente, mais sa conception très performante s’est avérée fragile : des travaux importants sont nécessaires à moyen terme pour la fiabiliser.

En décembre 2016, suite au diagnostic et à l’analyse des différentes solutions, le Comité Syndical du SYBERT a décidé de fermer la ligne d'incinération de 1976 en 2021 ce qui permettra de démonter les 3 lignes construites dans les années 70.

D’ici là, des travaux vont être réalisés sur la ligne de 2002, pour améliorer et prolonger son fonctionnement au moins jusqu’en 2032. Cette solution a été retenue parmi d’autres car elle représente la meilleure au niveau technique, économique et environnemental.

Par conséquent, un nouvel appel d’offre va être lancé : celui-ci aura pour objet la conception et la réalisation de travaux puis l’exploitation du site, de sorte à intégrer les décisions du Comité syndical et des exigences techniques et environnementales accrues.

Les grandes étapes de l'UVE :

1971 : construction de l'usine et des deux 1ères lignes d'incinération

1976 : mise en place d'une 3ème ligne d'incinération

2002 : mise en place d'une 4ème ligne d'incinération et arrêt des deux lignes de 1971

À partir de 2019  : travaux d'amélioration de la ligne de 2002.

À partir de 2022  : déconstruction des lignes de 1971 et de 1976.

 

 Lire l'Edito Lire la suite : les Actus