Accueil>Le Sybert, c'est quoi ?>Le projet du SYBERT

Le projet du SYBERT

La politique globale du SYBERT donne la priorité à la réduction des déchets. Par conséquent il met en place des actions basées sur la modification des comportements des habitants. Ces enjeux stratégiques font également écho à la mise en place de la facturation des déchets au poids ou à la levée par ses communautés adhérentes.

Les déchets ménagers et assimilés du SYBERT sont traités par incinération avec valorisation énergétique dans deux fours, l’un ancien de 1976 (40% de la capacité totale) et l’autre plus récent (2002). En 2008, les élus du SYBERT ont décidé de tout mettre en œuvre pour ne pas renouveler le plus ancien four après son arrêt prévu dans la décennie. Pour pouvoir se passer de ce four, il faut pouvoir réduire de manière significative la production des déchets. Le SYBERT a opté pour une stratégie de réduction via une modification des comportements, avec des objectifs plus ambitieux que ceux de la loi Grenelle :

Année 2009 Objectif Sybert 2015 Objectif Grenelle 2015
Tonnage annuel d’ordures ménagères résiduelles 48 741 T 35 000 T 41 430 T

Ces orientations stratégiques s’inscrivent dans un contexte local en pleine évolution puisque les trois communautés membres du SYBERT se sont engagées dans la facturation incitative des déchets visant à faire baisser les ordures ménagères résiduelles.

Afin d’offrir des solutions de détournement ou de réduction des déchets à la source, le SYBERT s’est engagé dans un vaste programme de prévention et de compostage pour les habitants des zones urbaines et rurales, avec le soutien de l’Union Européenne, de l’ADEME et du Conseil général du Doubs.

En parallèle, le SYBERT a modernisé son réseau de déchetteries, multipliant les filières, déployant la vidéo-protection et le contrôle des accès, afin d’augmenter le taux de valorisation matière et énergétique.

Il a également construit un centre de tri, mis en service en 2012, exploité en régie partielle et certifié QSE (Qualité, Sécurité, Environnement). Outre le respect des normes environnementales, le SYBERT s’engage chaque année à obtenir un haut rendement de valorisation énergétique de l’usine d’incinération.

Toutes ces actions portent leurs fruits puisqu’entre 2008 et 2013, les ordures ménagères résiduelles ont baissé de 28 % et le taux de recyclage a augmenté de 8 points. Le tout en contenant la hausse des tarifs à 2% par an en moyenne.

Enjeux pour le SYBERT : 
  • Diminuer l’incinération : passer de 50 000 tonnes (2008) à 35 000 tonnes en 2015
  • Augmenter la valorisation matière et organique : 38 % en 2008 à 55 % en 2015
  • Réduire le stockage de 50% pour atteindre 6 000 tonnes enfouies en 2015